RÉSUMÉ

Ce rapport révèle que des produits de consommation, y compris des jouets, fabriqués à partir de déchets électroniques recyclés, sont contaminés par des produits chimiques toxiques. Les tests de produits effectués par Arnika, HEAL, IPEN et 17 autres organisations européennes montrent que les produits en vente en Europe contiennent des produits chimiques ignifuges, Issus de déchets électroniques et dont l’usage est restreint pour des raisons sanitaires et environnementales. Le rapport appelle à combler les lacunes de la législation européenne permettant la présence de ces contaminants dans les produits fabriqués à partir de déchets recyclés. Il décrit les changements à opérer dans les politiques européenne et internationale pour une mise en œuvre effective de la Convention de Stockholm et en faveur de la santé et l’environnement, comme de valeurs limites strictes pour définir les déchets dangereux (déchets POP) et l’interdiction de leur exportation et leur recyclage toxique.

LIRE LE DOSSIER